Communication animale

Communication animale : attention aux interprétations

La communication animale est une pratique de plus en plus répandue. Qu’on l’appelle communication intuitive, communication subtile ou encore communication télépathique, il s’agit simplement de percevoir ce que ressent un animal. On peut à travers différents canaux voir ce qu’il voit, entendre ce qu’il entend, sentir ce qu’il sent et ressentir ce qu’il ressent. L’objectif est donc de se mettre pleinement à l’écoute de l’animal, dans l’instant présent. Et cela peut être une aide précieuse pour nous aider à mieux le comprendre.

Les pièges de l’interprétation

Il faut cependant rester vigilant et savoir que le plus difficile dans une communication animale est de rester neutre et ne pas faire d’interprétation. Nous sommes des humains, avec nos propres émotions, notre parcours de vie, nos croyances et tout ce qui fait de nous qui nous sommes aujourd’hui. Et tout ce package peut influencer une communication ou du moins les mots qu’on va utiliser pour exprimer ce qu’on a perçu.
 
Des retours de communication qui me font dresser les poils!
Je suis souvent stupéfaite d’entendre certaines phrases qui viendraient tout droit de la bouche des animaux :
  1. « Mon chat m’a dit qu’il n’aimait pas le chien du voisin parce qu’il était blanc »
  2. « Mon chien m’a dit qu’il n’aimait pas mon mari parce qu’il porte des lunettes »
  3. « Mon cheval m’a dit qu’il ne voulait pas se faire opérer de ses ulcères à l’estomac »
  4. « Ma jument m’a dit qu’elle avait besoin d’Igniatia 30ch, 3x par jour »
  5. « Mon cheval m’a dit qu’il voulait faire du jumping et sauter le mètre »
Voilà typiquement des exemples d’interprétation.
 
Premièrement, lorsque je restitue une communication, je parle toujours de ce que j’ai ressenti. L’animal ne m’a rien dit, c’est moi qui ai ressenti. 
On va pouvoir comprendre une situation particulière et se mettre à la place de l’animal.
 
Si je reprends les phrases ci-dessus, voilà ce qu’on pourrait obtenir en communication :
  1. Lorsque mon chat est en présence du chien voisin je ressens un mal-être, c’est comme une sensation de dégoût. Mon chat le voit comme une grosse brute dépourvue de délicatesse.
  2. Quand mon chien voit mon mari avec ses lunettes ça lui fait peur, ce n’est pas agréable pour lui alors il aboie très fort pour faire cesser cette situation
  3. Quand j’explique à mon cheval qu’il doit se faire opérer de l’estomac il ne comprend pas, ça l’angoisse, il ne sait pas ce qu’on va lui faire
  4. Euhh ben là clairement, c’est de l’interprétation. Nos animaux n’ont pas étudié l’homépathie! Ce qui peut arriver, c’est que si vous vous y connaissez en homéo, vous pourriez recevoir ce genre de message car c’est en lien avec ce que vit l’animal et ça pourrait l’aider. Mais ce n’est en aucun cas l’animal qui vous le dit, cela vient d’ailleurs 😉
  5. Alors si votre cheval n’a jamais fait de jumping et encore moins sauté le mètre, c’est impossible qu’il vous dise cela. Par contre, s’il connait cette discipline, on peut ressentir s’il aime ça ou pas.
Donc, ce qu’on peut capter pendant une communication c’est comment l’animal se sent dans une situation particulière, ce qu’il ressent dans son corps (les poils qui se dressent, une sensation agréable ou désagréable…), les émotions qui le parcourent (de la colère, de la peur, de la joie …). Ainsi, nous aurons des indications sur ce qu’il se passe pour lui et cela nous aidera à mettre des choses en place pour améliorer la situation.
 
Un animal est dans le non-jugement
Sachez qu’un animal n’est jamais dans le jugement, la critique n’existe pas chez eux. Cela peut déjà vous donner une indication pour savoir si on est dans l’interprétation ou pas. 
De même, un animal ne peut pas donner un avis éclairé sur quelque chose qu’il ne connait pas, qu’il n’a pas vécu.

Des mots d’humains qui rassurent notre mental

En effet, mettre des mots d’humain sur un ressenti animal ça nous fait du bien, notre mental est rassuré. C’est tentant d’y croire ! Seulement, ce n’est pas juste. Nous ne sommes alors plus à l’écoute de l’animal, mais à notre écoute.
 
L’importance d’éclaircir ses intentions:
C’est pour cela, qu’avant chaque communication, je prends le temps d’éclaircir mes intentions en me posant cette question : A qui j’ouvre mon coeur ?
 
Voici un petit mind-map que je propose aux participants de mes ateliers en communication animaleSelon moi, c’est un support indispensable avant toute connexion avec un animal :
 
Les bonnes conditions pour communiquer

Conclusion

Pour conclure, je vous invite à être vigilant lors du choix d’un communicateur ou pendant vos propres communications. Il est très facile de tomber dans le piège. Un bon communicateur reste neutre, sans jugement et loin de toutes interprétations. Notre rôle est d’être le gardien du bien-être des animaux en étant à leur écoute et en transmettant de manière juste les informations que l’on reçoit.
La communication animale est un dépassement de soi, un développement personnel en continu, un chemin de vie.
 
Si vous souhaitez une communication avec votre animal, vous pouvez me contacter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *