fbpx
Comportement canin

Les besoins du chien

J’en suis persuadée, la plupart des problèmes de comportement viennent du fait que les chiens manquent simplement d’activité. J’ai constaté, lors de mes consultations, que peu de personnes connaissait vraiment les besoins de leur chien.
 
Dans son livre « Mon chien est heureux ; jeux exercices et astuces », Joël Dehasse pose une question intéressante : « Votre chien est-il vraiment bien dans sa peau ? » et voici sa réponse « Beaucoup de gens sont globalement satisfaits de leur chien. Pourtant, une étude, que j’ai réalisée il y a quelques années, montrait que plus de 90% des chiens présentaient au moins 3 problèmes de comportement, mineurs ou majeurs. Plus qu’un simple problème, c’était une pathologie comportementale que ces chiens présentaient, mais n’entrons pas dans les détails ici. Tout cela pour dire que, si les propriétaires sont satisfaits de leur chien, lui, n’est pas forcément tout à fait bien dans sa peau. Il manque d’activité, il s’ennuie. Pourtant, il serait si facile de remédier à son problème. » Interpellant, n’est-ce pas ?
 
Quand un chien détruit tout dans la maison quand il est seul, quand il aboie toute la journée ou qu’il est ingérable quand vous avez des invités et qu’il leur saute dessus, le constat à faire est que quelque chose ne va pas. La première chose à faire c’est de se demander si les besoins d’activité du chien sont bien comblé. Alors, d’abord, il faut définir ce qu’est l’activité. Pour moi, cela comprend tout ce qui lui donnera de l’occupation. Le taux et le type d’activité variera en fonction de chaque chien.
 
En moyenne, les chiens ont besoin de 3 à 5h d’activité par jour. Et cela peut varier d’un besoin de 2h pour certaines races comme le Chihuahua ou le Shih tzu, à 8h pour des races de travail comme le Border Collie ou le Malinois. Si ses besoins ne sont pas remplis, faites lui confiance, il va trouver une activité de lui même pour les combler (Destructions, aboiements excessif et autre « bêtises »).
 
De manière générale, on peut classer les besoins en 4 catégories :

Activité locomotrice

Quand on parle d’activité locomotrice, on pense souvent à la promenade. Mais, en fait, c’est ce qui dépense le moins votre chien. Pensez bien, qu’une sortie en laisse de 15 min ne représente pas grand chose pour un chien.
 
Tout d’abord, la laisse ne permet pas au chien de se déplacer à son rythme. Vous devez savoir qu’un chien se déplace en moyenne à 10-15 km/h, et il préférera trottiner que marcher. Marcher à notre rythme ( 3 à 6km/h) lui demande donc un effort de retenue. C’est comme si pour toutes nos promenades, nous devions marcher au rythme d’un enfant qui découvre la marche. Cela risque de vite de devenir énervant et stressant pour nous. Et bien imaginez ce que ressens votre chien, lorsque vous le sortez en laisse.
 
L’idéal, pour que votre chien puisse se dépenser suffisamment en promenade est de le laisser courir en liberté. Il y a pour ça des tas d’endroits, comme la forêt, les champs, … Mais peut-être avez-vous peur de le lâcher en promenade ? Dans ce cas, je vous conseille d’opter pour une longe de 10 ou 15 mètres, cela lui donnera déjà plus de liberté qu’une laisse d’à peine quelques mètres. Vous pouvez aussi adapter votre rythme et courir avec lui. Il existe d’ailleurs des sports canins comme le cani-cross, le cani-vtt, la cani-trottinette qui permettront à votre chien de se défouler pleinement.
 
Les promenades en groupe sont parfaites aussi. Courir avec des congénères, c’est le top pour votre chien. Vous pourrez marcher à votre rythme, pendant que les toutous s’amuseront à se courir l’un après l’autre, à jouer, sentir,…
Le jeu est aussi un bon moyen de combler les besoins de votre chien. Son besoin de chasse peut être satisfait grâce à des jeux de poursuites comme le frisbee, les jeux de traction, les jeux de rapport d’objets, la simulation de la mise à mort sur une peluche. Ce sont des jeux que vous pouvez facilement mettre en place à la maison.
 
Il existe aussi des sports de chasse comme le travail en troupeau ou la poursuite à vue de leurre, de la recherche de truffes … Ce sont des sports qui demanderont un investissement de temps de votre part mais qui peuvent bien aider certaines races de chiens qui ont un énorme besoin à satisfaire dû à leur caractéristiques.
 
Tous les jeux de flairs, procureront aussi une énorme dépense énergétique à votre chien. Il faut savoir que le flair est un sens très développé chez le chien, mais malheureusement trop peu utilisé. Pour lui permettre d’utiliser son odorat, vous pouvez cacher de la nourriture ou des objets et lui demander de les chercher, il y aussi le pistage, qui est de la recherche de personne. Et pour ça, pas besoin d’un chien pisteur entraîner spécialement à ça. Vous pouvez le faire sous forme de jeu, lors des promenades, et demander à votre chien de rechercher une personne qui aura été se cacher.
 

activité intellectuelle

Les activités cognitives sont dix fois plus fatigantes que les autres. Cela signifie donc que l’activité intellectuelle est une des meilleures solutions pour paré à l’ennui de votre chien.
Il existe toute une série de jeux éducatifs, vous pourrez les trouver dans les animaleries. Ce sont des jouets créés pour faire réfléchir le chien. Il s’agit principalement de plateau avec plusieurs compartiments dans lesquels vous pouvez y mettre des friandises. Le chien va devoir chercher la solution pour pour les trouver, il devra soit faire tourner le plateau, gratter des clapets, tirer des petites cordes, …
Ce type de jeux nécessite un minimum d’apprentissage, et certains proposent même des niveaux de difficultés différents.
Apprendre des ordres et des tours, demande aussi au chien de réfléchir. Lui apprendre le « assis », « couché », « viens ici », … lui permettra aussi une dépense énergétique importante. Et puis vous pouvez compliquer un peu les choses. Il est possible d’apprendre à votre chien de choisir une balle rouge alors qu’il a devant lui une bleue, une jaune et une rouge. Certaines personnes apprennent même à leur chien à ouvrir le frigo pour leur apporter une boisson. Il faut être créatif, sachez qu’un chien peut apprendre en moyenne 300 codes différents. Lui proposer des exercices d’autocontrôle est également un excellent moyen de le faire réfléchir et cela lui apprendre aussi à gérer ses émotions. (Voir une vidéo sur les autocontrôles: https://www.youtube.com/watch?v=VRn_6VMjJC0)

activité alimentaire et masticatoire

Saviez-vous que dans la nature, un chien sauvage consacre en moyenne 5h de travail par jour rien que pour trouver et ingérer sa nourriture? Cela lui procure donc une belle dépense énergétique quotidienne.
Quand est-il de nos chers chiens de famille? Que leur offrons-nous comme durée d’activité alimentaire? Et bien pas grand chose, leurs repas arrivent tout prêt dans une gamelle et il leur faut environ 5 à 20 min (pour ceux qui prennent leur temps …) pour engloutir leur ration. Voilà donc tout l’intérêt de nourrir son chien de manière ludique, sous une forme qui prend du temps.
Je vous donne ici quelques idées d’activité alimentaire, sans oublier la mastication qui permet au chien non seulement de dépenser son énergie mais aussi de s’apaiser:
  • Donner un os à ronger (Un vrai, de chez le boucher avec encore un peu de viande dessus ! L’important est de le donner CRU, car c’est quand l’os est cuit qu’il devient dangereux)
  • Donner des sabots de veau, des oreilles de cochons, des tendons de boeuf, bois de cerf …
  • Donner les croquettes dans un distributeur de croquettes (Une bouteille en plastique avec des trous pour laisser passer les croquettes, un Kong, …)
  • Répandre les croquettes sur une grande surface (Dans la maison, dans le jardin, dans du gravier, …)
  • Mettre les croquettes dans une caisse en carton remplie de balle – Cacher la nourriture à différents endroits dans la maison (Le chien utilisera son flair ce qui lui procure une grande dépense énergétique).
  • Les tapis de fouille
Faites preuve d’imagination ! 
Vous pouvez aussi donner toute la ration (ou une partie) de votre chien comme récompense lors du travail.

activité vocale

Même si je doute que vous souhaitiez augmenter les aboiements et autres vocalises de votre chien, je vais quand même en parler un peu. Car c’est souvent un problème que de nombreux propriétaires rencontrent et cela est souvent source de conflit avec le voisinage. Mais l’activité vocale fait partie des dépenses énergétique du chien et donc si il est en manque des autres types d’activités mentionnées plus haut, il va aboyer de manière intempestive.
Vous l’aurez compris, si vous souhaitez faire diminuer une activité, il faudra en contrepartie augmenter une autre afin de garder un équilibre. Pour les aboiements, par exemple, si voulez les diminuer, il faudra augmenter soit l’activité locomotrice, intellectuelle ou masticatoire.
A vous de trouvez ce que votre chien aime faire afin de trouver un équilibre entre ces activités nécessaires à leur bien-être.
C’est finalement très simple de combler les besoins d’activité de nos chiens.
Je vous invite également à vous poser la question suivante : Est-ce que j’apporte tout ce dont mon chien a besoin ? Et si pas, est-ce temporaire ou est-ce mon mode de vie qui ne correspond pas à ses besoins ?
Prenez le temps de faire les changements nécessaires pour son bien-être et le vôtre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *